(via) rupta (latin) : route, road, ruta, weg, ... Via rupta signifie litéralement voie brisée, creusée dans la roche, pour tracer le chemin [1]. Here are fragments of my rupta.

[1Comme nous le rappelle la définition francophone de route de Wikipedia.

Ailleurs...

Jeroen’s losse flodders

Benjamin Sonntag

vanimpe.eu

Des pommes et des poires - Le blog de François Schreuer

Blog van Wonko

Blog de Robert Sebille

El Camino de Santiago

<   vendredi 9 mars 2007   >

On m’a volé mon permis de conduire. Même si je n’ai pas de voiture, il est quand même utile. A l’étranger, comment fait-on pour en obtenir un duplicata ?

Je m’adresse d’abord au consulat. Ils me disent qu’il ne sont pas compétents, que je dois m’adresser à ma dernière commune de résidence en Belgique. Mais qu’il faut d’abord que je déclare la perte dans un commissariat de police sénégalais.

J’essaie donc d’obtenir des renseignements en Belgique. Après un coup de fil, la procédure semble facile : il suffit de commencer par envoyer un fax, avec ma requête, la déclaration de perte et une photocopie de mon passeport. Ce que je fais rapidement, en demandant bien qu’ils me précisent la suite à donner.

Un mois passe, je sais que les administrations belges sont lentes et qu’il ne faut pas les brusquer, je patiente. Après presque deux mois je leur téléphone à nouveau. Ma personne de contact est malade, mais on va essayer de retrouver mon dossier. Le lendemain, bonne surprise, j’ai des précisions par email, quelle modernité ! Mauvaise nouvelle cependant, la procédure n’est pas adéquate.

On me demande à présent d’envoyer ma déclaration de perte, deux photos d’identité, une copie de ma carte d’identité, une attestation d’enregistrement au consulat à Dakar et une procuration à une personne pouvant faire les démarches pour moi à Bruxelles. C’est un peu différent, mais un peu plus clair aussi.

J’entame donc mes démarches par le consulat. Il faut m’y reprendre à deux fois pour que mon nom et ma date de naissance soient mentionnés correctement sur l’attestation. Je semble déjà être un inconnu pour l’ambassade... Soit, je rédige un courrier à l’attention de mes deux chères petites soeurs et je joint tous les documents demandés.

La poste sénégalaise fonctionne bien, 5 jours plus tard elles recoivent mon envoi. Première étape pour elles : un commissariat de police pour y faire une déclaration de perte, belge, en mon nom, avec la déclaration sénégalaise et la procuration. Mauvais départ, l’agent en charge leur dit que c’est inutile ! La procédure n’est pas la bonne, au bout du compte elles ne pourront pas signer le duplicata de mon permis pour moi ! Selon cet agent, c’est par le consulat que doivent passer toutes les démarches.

Ma soeur sort bredouille, pas de déclaration de perte de mon permis de conduire. Et puis surtout maintenant que faire ? Comment s’y retrouver dans le dédale kafkaïen des administrations belges ? Et c’est pas la première fois... Et si je passais un permis de conduire ici au Sénégal, ce sera sans doute plus rapide !

< brève précédente    -    brève suivante >

plouf Creative Commons -  Espace privé -  XHTML -  CSS -  v1.1.3