(via) rupta (latin) : route, road, ruta, weg, ... Via rupta signifie litéralement voie brisée, creusée dans la roche, pour tracer le chemin [1]. Here are fragments of my rupta.

[1Comme nous le rappelle la définition francophone de route de Wikipedia.

Ailleurs...

Jeroen’s losse flodders

Blog de Robert Sebille

Blog van Wonko

Benjamin Sonntag

El Camino de Santiago

Des pommes et des poires - Le blog de François Schreuer

vanimpe.eu

<   lundi 20 février 2006   >

Je reviens à mes aventures avec la Senelec. Ce week-end le fil électrique raccordant notre maison au poteau d’en face a commencé à lacher, ça s’est vite traduit par baisses de tension et de petites coupures impromptues. Pas génial pour le matériel électrique.

Un peu obstiné comme je suis, je n’ai pas suivi les conseils de mes voisins et j’ai tout de même replacé le disjoncteur sur la position allumé, il faut dire qu’il était plus de 20h et la nuit noire était bien tombée. Après quelques minutes la lumière des tubes néon vacilliait et le compresseur du frigo avait le hoquet. Il a bien vite été débranché pour éviter qu’il ne s’étrangle. Une petite heure après 3 tubes néon n’émettaient définitivement plus leur lumière fluorescente et une petite odeur de roussi était présente dans le salon. Vite tout débrancher !

Résultat en faveur de la Senelec :

  • 2 tubes néon grillés,
  • un bloc de tube néon à remplacer,
  • un fusible d’un lecteur CD fondu,
  • un chargeur de GSM qui a fait pouf !,
  • un adaptateur secteur pour un powerbook qui coule...

Ca aurait pu être pire. Et bien évidemment, il ne faut pas compter sur le service contentieux. Ici, tous les bureaux sont équipés d’un stabilisateur de courant et d’un groupe électrogène. Ca augmente les coûts de fonctionnement pour une entreprise.

Les infrastructures comme celles du réseau électrique ou celles de la distribution d’eau on besoin d’un beau lifting, sans parler des infrastructures de transport. Seules celles des télécommunications sont en forme [1]. En travaillant dans la micro finance, ça laisse un peu pantois... Est-ce que les PME et les indépendants peuvent vraiment développer le pays si de tels événements sur les infrastructures peuvent faire basculer leur entreprise d’un jour à l’autre ?

< brève précédente    -    brève suivante >

[1La Sonatel engrange de plantureux bénéfices depuis quelques années, depuis sa privatisation en fait. Mais une bonne part de ces bénéfices retourne directement à France Télécom, actionnaire majoritaire, dommage. Et l’ascencion de l’action de la société sur la bourse d’Abidjan ne semble pas prête de s’arrêter...


plouf Creative Commons -  Espace privé -  XHTML -  CSS -  v1.1.3