(via) rupta (latin) : route, road, ruta, weg, ... Via rupta signifie litéralement voie brisée, creusée dans la roche, pour tracer le chemin [1]. Here are fragments of my rupta.

[1Comme nous le rappelle la définition francophone de route de Wikipedia.

Ailleurs...

Des pommes et des poires - Le blog de François Schreuer

Blog van Wonko

El Camino de Santiago

Benjamin Sonntag

Blog de Robert Sebille

vanimpe.eu

Jeroen’s losse flodders

<   dimanche 19 mars 2006   >

Les délestages de la société nationale (sénégalaise) d’électricité sont quasiment quotidiens ces dernières semaines. Depuis quelques jours les rumeurs allaient bon train sur les raisons et les pourquoi de ces coupures non programmées. La plupart de ces rumeurs se sont maintenant confirmées :

La Senelec est une entreprise publique. D’abord privatisée dans les années 90, vendue pour une bouchée de pain au groupe Hydro Quebec, elle a ensuite été re-nationalisée pour justement tenter d’éviter les problèmes de coupures et de gestion engendrés par la privatisation. Ca n’a pas l’air d’avoir suffit.

La société confirme son programme Suxali (redressement) qui permettrait de ne plus avoir de coupure à l’arrivée d’octobre 2006. Ce n’est déjà pas très proche, mais il faut encore voir si ce programme n’est pas que de la poudre aux yeux depuis 2 ans qu’il existe. En attendant, les ménages et les petites entreprises n’ont pas d’autre choix que de se faire à la situation, parfois ça occasionne même des incidents dramatiques causés par l’utilisation de bougies...

Les Mourides peuvent au moins se réjouir, on leur a tout de même garanti la fourniture d’électricité lors du Magal de Touba. Pour les autres, le gouvernement essaie de rassurer ses citoyens...

< brève précédente    -    brève suivante >

plouf Creative Commons -  Espace privé -  XHTML -  CSS -  v1.1.3