La brève à laquelle vous répondez est recopiée en dessous de ce formulaire.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Si vous donnez votre adresse de courriel dans ce formulaire, elle ne sera pas visible des autres visiteurs, mais uniquement par moi.


<   lundi 15 octobre 2007   >

Avez-vous déjà pensé à ce que peut consommer un serveur Internet ? Oui, le serveur où se trouve votre blog, le site de votre asbl, le serveur stockant vos emails, savez-vous ce qu’il consomme comme électricité ? Et bien sachez que ce n’est pas rien et en ce jour du blog action day !, c’est le bon moment d’en parler.

Le problème n’est pas nouveau, mais commence à se poser de manière un peu plus critique. La capacité de fourniture d’alimentation électrique dans les data-centers, ces halls industriels dans lesquels sont rassemblés des milliers de serveurs, commence à devenir un souci aussi bien pour les fournisseurs de services dans ces centres d’hébergement que pour les environnementalistes. La consommation électrique des serveurs dans le monde entier a doublé entre 2000 et 2005, tant et si bien que maintenant, aux USA, ils consomment plus d’électricité que les postes de télévision. En reprenant la consomation des serveurs eux-mêmes mais aussi de toute l’infrastructure leur permettant de fonctionner (air conditionné, onduleurs, etc.) cela représente 1,2% des besoins électriques des USA.

Un petit serveur peut consommer entre 30 W et 100 W, suivant son activité, et encore plus pour les gros modèles. Allumés 24h/24 et 365 jours par an, leur consommation n’est pas négligeable. Lorsqu’on calcule que dans un rack [1] on peut placer 40 serveurs et quand dans un data-center on peut facilement avoir plusieurs centaines de racks, ça commence à chauffer ! Et c’est bien ce facteur, le coût de l’énergie électrique, qui est prépondérant, et de loin, dans le coût total de l’hébergement d’un serveur.

Cassiopea pourrait être active en la matière. Nous avons donc décidé d’agir de deux façons. La première sera de passer vers un fournisseur de service sensible à cette problèmatique, leur mode de tarification fait clairement ressortir le coût de l’électricité. La seconde sera dans le renouvellement de nos machines, nos prochains serveurs seront particulièrement choisis pour être peu énergivores.

Mais vous aussi vous pouvez agir, lorsque vous acheterez votre prochain ordinateur, une petite boîte pour surfer sur Internet, ou un nouveau gadget électronique, pensez-y !

Voir en ligne : Blog Action Day !.
< brève précédente    -    brève suivante >

[1Armoire à serveurs.


Derniers commentaires

Green OpenMinds

La société d’hébergement gantoise OpenMinds compense la génération de production de CO2 de ses serveurs par l’investissement dans des projets d’énergie renouvelable.

C’est chez eux que nous allons placer les serveurs de Cassiopea.

20 octobre 2007, 17:52, Tonin, Répondre à ce message

> Les serveurs, ça consomme !

tout bon les linutop !
merci pour les liens

16 octobre 2007, 01:04, simon, Répondre à ce message

plouf Creative Commons -  Espace privé -  XHTML -  CSS -  v1.1.3